Comment la mémoire fonctionne-t-elle?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Comment la mémoire fonctionne-t-elle?

Message par M'enfin le Sam 29 Déc - 14:52

Bienvenue dans cette discussion.

Pour qu'il y ait mouvement constant d'une molécule par rapport à une autre, il faut que leurs atomes soient forcés de conserver leur fréquence propre qui, dans leur cas, constitue leur identité. Le mouvement constant de cette molécule est alors issu de la reproduction, par ses atomes, d'une poussée qu'elle a subit antérieurement et, on le sait, un mouvement demeure constant tant qu'il ne rencontre pas d'obstacle à sa propagation. Pour que les neurones puissent conserver indéfiniment leur information de cette manière, il faut d'abord que leurs impulsions ne rencontrent jamais d'obstacle à leur propagation, mais puisque le cerveau n'est pas infiniment grand, le seul moyen pour lui de conserver indéfiniment ses informations à même ses impulsions, c'est de reproduire ses anciennes impulsions en boucle, et son seul moyen d'évoluer, c'est de les manipuler au passage.

Quand un atome accélère pour conserver son synchronisme, il tient compte simultanément de toutes les impulsions lumineuse incidentes, ce qui signifie qu'il entretient simultanément son mouvement par rapport à tous les autres atomes de l'univers, et qu'il leur transmet cette information. Un atome situé sur terre accélère simultanément par rapport à tous les autres atomes de la galaxie, ce qui y entretient tous les mouvements auxquels il prend part, dont celui de la rotation terrestre, de la rotation terre-lune, de la rotation système-solaire-terre-lune, et de la rotation galaxie-système-solaire-terre-lune. Puisque ces mouvements sont tous constants et qu'ils sont tous cycliques, il s'agit d'une forme de mémoire qui se compare à celle du cerveau. Si une information nouvelle entre dans le système, elle n'affectera pas instantanément tous ses atomes, qui pourront alors conserver leurs anciens mouvements tout en s'adaptant progressivement au nouveau. Pour observer un mouvement sur terre qui a eu lieu dans le passé, il suffit de se trouver à la bonne distance lumineuse de lui et d'observer sa lumière au télescope, car elle a perdu de son intensité, mais non de sa précision.

Si la mémoire du cerveau fonctionne en boucle, ses informations perdent elles aussi de l'intensité avec le temps, mais conservent leur précision. Pour observer un ancien geste, il nous suffit d'effectuer une mise au point sur le geste passé, car le spectre de ce geste est toujours présent même s'il y a perdu beaucoup d'intensité. Le mot spectre désigne ici l'ensemble des impulsions relatives à un geste exécuté avec précision, car ce spectre permettrait toujours de l'identifier avec précision malgré son éloignement temporel. Pour comprendre qu'il est possible d'ajouter ainsi sans cesse des informations dans un milieu comme celui du cerveau, il suffit d'observer les vagues sur la mer: si je me place au centre d'un océan, j'observe les informations provenant de l'ensemble de cet océan. Les vagues se croisent et se chevauchent sans se nuire, perdent de l'intensité avec le temps, mais ne s'arrêtent que si elles déferlent ou rencontrent un obstacle.
avatar
M'enfin
Admin

Messages : 44
Date d'inscription : 06/12/2012
Age : 71
Localisation : Val David, Québec

Voir le profil de l'utilisateur http://lareptation.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum