L'accélération de la Reptation et celle de la gravitation

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'accélération de la Reptation et celle de la gravitation

Message par M'enfin le Lun 17 Déc - 13:45


Bienvenue dans cette discussion.

Pour deux sources de lumière en mouvement constant, tous les composants appartenant à chacune des sources devraient accélérer des millions de fois les uns envers les autres pour justifier une seule accélération entre les sources, ce qui devrait provoquer un décalage progressif entre les accélérations des composants et la lumière dont elles dépendent. En effet si, de mon point de vue instantané, les accélérations successives entre deux atomes paraîtraient identiques entre elles, au cœur de chacun d’eux, la distance parcourue lors des innombrables accélérations entre leurs composants varierait de manière progressive pour justifier une seule des accélérations entre les atomes. Quand, d'un point de vue instantané, l’accélération de l’un des atomes paraîtrait terminée, du point de vue de ses composants, chacun serait encore en train d’accélérer selon l’ancienne accélération de l’autre puisque (1) l’interaction qui justifie leur propre liaison n’est pas instantanée et que (2) chaque composant accélère séparément par rapport à l’autre atome ce qui, selon moi, devrait provoquer un infime décalage des accélérations entre les atomes, décalage que chacun d'eux devrait absolument combler par ses accélérations, mais sans jamais l'annuler, de sorte qu’il augmenterait constamment avec la distance parcourue par les atomes, donc avec le temps.

Il y a ici un rapprochement intéressant à faire avec l’avance du périgée terre/lune et le décalage de leur plan de rotation : tous deux s’effectuent de manière si progressive que, sans la Reptation, leur nécessaire mais imperceptible accélération est difficile à imaginer. Si je comparais deux atomes côte à côte, je ne pourrais pas mesurer ce décalage car il serait trop petit, mais plus les atomes seraient éloignés, plus il deviendrait perceptible. Ce seraient justement ces minuscules accélérations constantes qui induiraient ce qu’on appelle l’effet Doppler cosmique, et ce seraient aussi elles qui provoqueraient la gravitation universelle, ce qui impliquerait que les galaxies n’accélèrent pas en se distançant les unes des autres, mais que l’univers serait plutôt en mouvement constant, donc en mouvement orbital constant puisqu’il s’agit de gravitation. Ce décalage causé par le mouvement constant se marie étonnamment bien avec la gravitation, mais aussi avec tous les phénomènes inexpliqués d’accélération constante dont l’inflation.
avatar
M'enfin
Admin

Messages : 44
Date d'inscription : 06/12/2012
Age : 71
Localisation : Val David, Québec

Voir le profil de l'utilisateur http://lareptation.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum