Une inévitable accélération qu'il serait dangereux d'encourager

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Une inévitable accélération qu'il serait dangereux d'encourager

Message par M'enfin le Ven 25 Jan - 16:11

Bienvenue dans cette discussion.

Le fait que notre population soit toujours en augmentation, ou que notre consommation énergétique augmente avec le progrès, participe vraisemblablement à la croissance économique dite réelle mais, pour moi, le progrès lui-même vient de cette volonté d’améliorer mon sort en anticipant le futur, de ce plaisir que mon imagination ressent présentement parce qu’elle risque du nouveau même si, visiblement, j’ai déjà tout ce qu’il me faut pour vivre, un plaisir utile à mon évolution intellectuelle actuelle mais, qui sait, éventuellement aussi à celle de mes semblables, d’où le plaisir supplémentaire que mon imagination espère. Présente chez tout individu ou tout groupe, cette version intellectuelle de la reptation lumineuse originelle explique peut-être la croyance répandue selon laquelle la croissance économique est nécessaire, mais le décalage lumineux qui, même pour un mouvement constant, induit la reptation entre les sources de lumière, implique qu’une certaine partie de cette croissance ne serait pas liée au progrès, et qu’il faudrait cesser de la stimuler tant que nous ne connaîtrons pas la règle de cette reptation particulière.

La reptation lumineuse veut que, même si le mouvement d’une molécule est constant, puisque ce mouvement dépend de l’accélération entre ses atomes, qui dépend elle-même de celle entre leurs composants respectifs, la fréquente reptation entre les composants de chaque atome subit un décalage constant par rapport à la reptation beaucoup moins fréquente entre les atomes, décalage qui augmente avec la distance lumineuse, donc avec le temps, et qui provoque un phénomène particulier directement observable, l’effet Doppler cosmique, lequel est comblé par une accélération directement observable elle aussi, celle des molécules les unes envers les autres, leur gravitation. Si j’observe leur lumière, j’ai l’impression que les astres accélèrent pour s’éloigner de moi, une illusion car, si j’observe mes atomes, je vois au contraire que ce sont eux qui accélèrent pour demeurer synchronisés à la lumière en provenance des astres, d’où la gravité terrestre et la gravitation universelle, une accélération bien concrète à laquelle rien ne devrait échapper, y compris l’économie. En effet, si ce type d’accélération constante est inhérent à toute reptation constante, il devrait affecter l’économie même quand elle ne subit aucun changement.

Si je remplace l’échange de lumière par l’échange d’argent, et le temps qu’il faut à un atome pour encaisser une seule impulsion par celui qu’il faut à un salarié pour encaisser un seul écu alors, l’effet Doppler cosmique équivaut à l’apparente augmentation des prix durant ce temps, et les accélérations bien réelles des atomes pour combler cet effet radial équivalent aux augmentations bien réelles de salaire qui servent à combler directement l’inflation, mais sans jamais l’arrêter puisque, quel que soit le rythme de ce rattrapage, il y aura toujours un certain décalage entre les deux. Comme pour toute reptation, avec le temps, ce décalage se transmet entre les salariés et les entreprises, et entre les petites et les grandes entreprises car, même sans aucune croissance réelle, que ce soit pour les entreprises ou les salariés, les prix continuent d’augmenter entre le moment où chacun débourse et celui où il encaisse, d’où l’inflation du point de vue des salariés et des entreprises quand ils achètent, et la croissance du point de vue des entreprises quand elles vendent, car la demande augmente au moment où les entreprises augmentent les salaires en fonction de l’inflation, deux accélérations de même sens qui les incitent à augmenter leurs prix.

Si le système économique est effectivement en reptation, au lieu de le stabiliser, toute intervention classique risquerait de produire l’effet inverse, car nous ne connaissons pas encore la règle de cette reptation particulière. Si je lance une balle sur terre, je sais qu’elle finira tout bonnement par tomber et s’arrêter sur le sol mais si, sans en connaître la règle, je voulais mettre un satellite sur une trajectoire orbitale particulière, sauf par une chance inouïe, je ne pourrai jamais obtenir la trajectoire voulue. Pour arriver à manipuler la reptation économique, il faudrait donc d’abord trouver la règle qui la régit, mais il faudrait aussi tenir compte du fait que l’importance des différents intervenants est encore en évolution, y compris celle des états. C'est un peu comme si les planètes et les lunes du système solaire échangeaient encore suffisamment de matière pour modifier continuellement leurs trajectoires.
avatar
M'enfin
Admin

Messages : 44
Date d'inscription : 06/12/2012
Age : 71
Localisation : Val David, Québec

Voir le profil de l'utilisateur http://lareptation.forum-canada.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum